2016

Zoom Exposant IFTM
​La République Dominicaine

L’office de tourisme de la République Dominicaine, exposant de longue date de l’IFTM Top Resa sera de nouveau présent sur l’édition 2016 avec un stand de 250 m2.

Mercedes Castillo, Directrice de l’Office de Tourisme nous parle de son lie et de ses attentes sur le marché Français. 

Quel est le poids du tourisme dans votre économie ? Quels sont vos programmes de développement ? 

L’industrie touristique demeure un élément clé pour le développement économique de l’île. Le secteur affiche d’excellents résultats avec une croissance de 7,9% en 2014 correspondant à 5,1 millions de touristes qui ont visité l’île, soit 480 000 arrivées supplémentaires par rapport à l’année précédente, soit une croissance record de 9,6%. Ces chiffres continuent d’augmenter. En 2015, nous enregistrons 5,6 millions de touristes sur le territoire.

Les recettes touristiques ont dépassé les 5,6 millions de dollars, (+10,6%). L’investissement dans le tourisme enregistre une croissance de 12,4% par rapport à 2013. Le Ministère du Tourisme ambitionne de doubler la fréquentation touristique en 2022.

L’offre hôtelière poursuit son développement, avec plus de 2 500 chambres attendues dans la région de Punta Cana d’ici à 2017, ainsi que vers la zone de Miches dans le nord, considérée comme le futur spot touristique de l’île.

Nous continuons le renforcement du réseau routier du pays afin de faciliter les déplacements dans les zones touristiques. Cela concerne les axes Sajoma-Santiago, Miches-Sabana de la Mar et Navarrete-Puerto Plata.

La destination renforce également sa desserte aérienne, avec une nouvelle liaison opérée par XL Airways, entre Paris et Samana, du 23 décembre 2015 au 1 er mai 2016. Le groupe Karavel Promovacances a également annoncé une liaison directe entre Paris et la Romana et renforce ainsi son offre sur l’île. 

Comment se comporte le marché français ? Quels sont les produits qui se vendent le mieux ? prévoyez-vous un développement sur d’autres niches ? 

En 2015, 227 483 touristes français se sont rendus en République Dominicaine, contre 229 678 en 2014. Le marché français est aujourd’hui le 2ème marché émetteur en Europe derrière l’Allemagne. Le marché est relativement stable. La France se maintient dans le top 5 des destinations mondiales et dans le top 3 des destinations européennes.

Nous poursuivons nos efforts afin de positionner la République Dominicaine en tant que destination incontournable de golf. L’île est une des meilleures destinations golfiques des Caraïbes, elle possède de remarquables parcours et accueille des compétitions internationales. 

Nous souhaitons également faire connaître nos sentiers de randonnée. Le centre et le sud du pays offrent une étonnante diversité de paysages et de régions encore très sauvages, où il est possible de réaliser de longues randonnées, entre les plantations de café, les forêts tropicales pour finir sur des étendues semi-désertiques. 

Parlons de votre présence sur le salon. 
Comment préparez-vous votre participation ? 

Nous communiquons en amont du salon, notamment via des campagnes d’affichage ciblées. A titre d’exemple, nous avions déployée une campagne publicitaire en partenariat avec Air France sur plus de 580 écrans digitaux, répartis sur les principales gares ferroviaires de la région parisienne, entre le 24 et le 30 septembre 2015. Ainsi, nous capitalisions sur la forte affluence dans les transports en commun pour optimiser notre visibilité.

Nous accueillons chaque année notre Ministre du Tourisme, Francisco Javier Garcia et organisons des événements spéciaux avec les professionnels du secteur.

Nous avions également accueilli les 33 candidates au titre de Miss France 2015 en République Dominicaine en novembre 2014 pour leur voyage de préparation, ainsi que Jean Paul Gaultier, à l’occasion du 10ème anniversaire du festival de la mode Dominicana Moda 2015, dont il a été l’invité d’honneur, à Santo Domingo.

Le salon IFTM est multicibles, (loisirs – affaires – évènementiel). Avez-vous développé des produits, services spécifiques sur chaque segment ?

Notre pays offre de nombreux atouts pour séduire ces différents segments, et notamment de magnifiques plages de sable blanc, de superbes forêts tropicales, une nature luxuriante, un patrimoine culturel et historique inestimable, un peuple chaleureux et accueillant, une gastronomie savoureuse, de nombreuses activités sportives et les meilleurs cigares au monde. De par cette diversité, la destination peut s’adapter à tous les profils de clientèle, de groupes et à tous les types de manifestations : des salles de séminaires et de congrès à travers tout le pays, une hôtellerie haut de gamme, de charme ou des Ecolodges, une excellente desserte aérienne au départ de Paris et de la province sur ses sept aéroports internationaux. Le ministère des transports a considérablement investi et renforcé le réseau routier national, facilitant ainsi la circulation dans l’ensemble du pays.

Que ce soit pour ses plages, ses parcours de golf, sa gastronomie, ses cigares… notre destination continue d’attirer les touristes loisirs séduits par ces paysages de rêve.

Mais il faut noter aussi que le nombre de voyageurs MICE, issus des marchés nord- américains et européens, ne cesse d’augmenter. Et le pays organise également de nombreux événements internationaux, ce qui témoigne du dynamisme et de l’attractivité de notre destination sur ce segment.

Chaque année, plusieurs centaines d’agences événementielles du monde entier se retrouvent en République Dominicaine pour assister à deux manifestations dédiées en partie au MICE :

DATE, du 19 au 21 avril 2016 à Punta Cana, qui est organisée par Asonahores et rassemble le meilleur de l’offre dominicaine en termes d’hôtellerie, de congrès et de DMC.Santo Domingo, Destino Capital, du 7 au 9 novembre prochain, et qui présente exclusivement les offres de la capitale dominicaine.

De manière ludique, pourriez-vous décrire la République Dominicaine ?

Si elle était un animal, elle serait la « cotica », le perroquet dominicain, mais aussi la mascotte nationale.

Si elle était une couleur, elle serait le bleu turquoise, la couleur de la pierre semi-précieuse appelée « larimar », que l’on ne trouve que dans la région de Barahona.

AnchorSi elle était un plat, elle serait la « bandera », le plat national dominicain composé d’haricot rouges, du riz , un ragout de poulet et tostones !

Si elle était un personnage historique, elle serait Juan Pablo Duarte, héros national et père fondateur de la nation.

Si elle était une boisson, elle serait le “Morir Soñando” la plus rafraîchissante des boissons Si elle était un chanteur, elle serait Juan Luis Guerra.

Si elle était un écrivain, elle serait Juan Bosh.

Si elle était une fleur, elle serait la Rose de Bayahibe, fleur endemique du Parc National de l’Est . Si elle était un monument, elle serait le Monumento a los Héroes de la Restauración, à Santiago

de Los Caballeros.

Si elle était un peintre, elle serait Ramón Oviedo.

Votre coup de cœur :

Le Cigare dominicain. Fumer le cigare est une tradition ancestrale chez nous. On le déguste lors de grandes occasions, pendant des fêtes religieuses comme le faisaient les Taïnos à la Cohoba, ou encore, lors d’occasions plus festives. J’apprécie particulièrement les cigares Arturo Fuente ou Davidoff … mais aussi d’autres cigares fait mains. Moins connus en France, mais délicieux !